L’état de témoin.

9 octobre 2019

Non classé

Selon une enquête du magazine : SCIENCE et AVENIR, les maladies mentales ne cessent d’augmenter ! Les chiffres sont accablants. Une personne sur cinq dans le monde, et 12 millions de français souffrent de troubles psychiques( dépression, anxiété, addiction, troubles bipolaires, schizophrénie. Un individu sur trois sera atteint d’une maladie mentale dans l’avenir .

Mais qu’est-ce qui peut bien nous arriver ? Notre intelligence aurait-elle ses revers? Emmanuel Kant disait : « l’intelligence d’un individu se mesure par la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter » Aristote avait lui même mentionné, à son époque, qu’une intelligence élevée allait de pair avec la mélancolie. Isaac Newton, Charles Darwin étaient névrosées. Ernest Hemingway, Vincent Van Gogh se sont suicidés… Apparemment, une activité mentale pointue et poussée impliquerait aussi une torture intellectuelle.

Si réfléchir est une action indispensable sur l’exécution de nos actes, nous ne devons pas, pour autant, laisser le virtuel prendre le dessus sur la « vrai vie »…

Si c’est le cas nous devons réagir et appliquer des gestes simples pour compenser : Avoir une activité physique, s’éloigner des réseaux sociaux , privilégier de bonne habitudes alimentaires et pratiquer l’état de TÉMOIN.

Parce que nous pensons et croyons que notre réflexion peut, être sujet à une réalité, nous nous identifions à elle. S’il est certain que notre pensée est créatrice, elle reste néanmoins virtuelle et ses théories sont souvent bien loin de la réalité. Pour rester objectif face à toute évidence, l’état de témoin s’impose. Ainsi l’être humain restera neutre en toutes circonstances, ses rêveries momentanées et émotions n’affecteront pas ses décisions présentes.

Pour toute construction, il faut établir une dynamique et un plan d’élaboration. Pour créer l’état de témoin, il faut faire l’inverse : Rester statique et avoir un regard sur son activité intellectuelle. s’immobiliser et observer ses pensées ; les lire. Avec un peu de pratique et une technique adaptée, on créé un détachement de la réflexion, tout en restant conscient de la réalité. l’état de témoin s’établit… l’être devient le penseur et celui qui observe ses pensées. La conscience est alors omniprésente, les conditionnements s’évanouissent, l’individu échappe maintenant à toute sorte de maux intellectuels.

La technique du LEURRE est une bonne méthode pour établir l’état de témoin.

 

observer ses pensées

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anandalife
| Diet moneeyjoe
| Mieuxmanger